Classique, Drame, Psychologique

Le Chat – Georges SIMENON

9782253143215-TRésumé : Un vieux couple marié, Émile 73 ans et Marguerite 71 ans, se sont chamaillés toute leur vie se soupçonnant d’avoir tué les animaux de compagnie l’un de l’autre, respectivement un chat et un perroquet. Ils ne se parlent plus, ils ne communiquent plus qu’occasionnellement à travers des notes manuscrites sur des bouts de papier. Prisonniers de cette existence commune étouffante, ils finissent par se rendre compte qu’ils ne peuvent plus vivre dans cette situation, éloigné l’un de l’autre.

Mon avis : Un Simenon poignant, d’une sobriété et d’une justesse incroyable, mettant en scène des personnages aux comportements singuliers, provoquant un certain malaise. Des questionnements obsessionnels sur l’existence, faite ici de routine, d’habitudes, de vieux souvenirs figés, de rumination, de méchanceté, de paranoïa aussi. On est pris d’une certaine empathie pour les deux personnages principaux, qui ont décidé de ne plus communiquer de vive voix et sont obligés de passer par des mots écrits sur des bouts de papier. Un jeu servant à faire culpabiliser l’autre, à lui faire du mal. Il y a pourtant entre eux un fond de tendresse et d’attachement qui les lient, aussi ténu soit-il ; des sentiments de pitié se font ressentir l’un pour l’autre aussi, tout n’est pas que haine, ce qui rend leur situation absurde et pathétique. L’orgueil et l’incapacité de se mettre à la place de l’autre les empêche de se réconcilier, la mort du chat dont il est question dans ce roman étant le point de non retour dans la communication difficile du couple.

Le déroulement du récit est parfait, le passé de Marguerite et d’Émile analysé brièvement mais fournit tous les renseignements nécessaires pour comprendre la psychologie du couple ; l’atmosphère est pesante, les images s’imposent d’elles mêmes : celles de la maison et du tic tac de l’horloge ; les gestes précis exécutés par les personnages lorsqu’ils se préparent à manger chacun de leur côté ; le chantier de démolition dans l’impasse où vit le vieux couple. Quant aux personnages que l’on croise en dehors d’Émile et Marguerite, comme Nelly, ils permettent d’approfondir encore plus les sentiments des uns et des autres face à la vie, la vieillesse, l’amour ou le sexe. Un grand roman, rempli de détresse, et profondément humain. 

A propos de F.

Un lecteur qui vous invite à découvrir ses lectures, qui les partage et en parle avec vous.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Cometewaf |
Blogdeshojomanga |
Voulez-vous de mes nouvelles ? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Skarbnica ciekawych artykułów
| Fragrancedepoesie
| Jm168540