Aventure, Classique

Michel Strogoff – Jules VERNE

Michel-StrogoffRésumé : Les provinces sibériennes de la Russie sont envahies par des hordes tartares dont Ivan Ogareff est l’âme. Ce traître, poussé par une ambition insensée autant que par la haine, projette d’entamer l’empire moscovite ! Le frère du tsar est en péril à Irkoutsk, à 5 523 kilomètres de Moscou et les communications sont coupées. Comment le prévenir ? Pour passer, en dépit des difficultés sans nombre et presque insurmontables, il faudrait un courrier d’une intelligence et d’un courage quasi surhumains. Le capitaine Michel Strogoff est choisi et part, porteur d’une lettre du tsar, en même temps qu’une jeune Livonienne, la belle Nadia, et que deux journalistes, l’anglais Harry Blount et le Français Alcide Jolivet…

Mon avis

Un formidable roman d’aventures, très prenant, dans lequel le sens du récit de Jules Verne fait merveille. Comme le sens de la précision, qualité chère à l’écrivain. L’itinéraire de Michel Strogoff, accompagné de la jeune et courageuse Nadia, est parfaitement rapporté et son avancée rigoureusement tenue à jour, ce qui nous donne véritablement le sentiment d’accomplir toutes ces verstes à travers la Sibérie, comme au travers d’un reportage, que l’on soit sur un steam-boat, dans une voiture à cheval ou sur un radeau entre deux rives infestées de Tartares. À côté de cela, les personnages traversent mille péripéties, mille dangers, accomplissent des morceaux de bravoure, affrontent les éléments hostiles et les guerriers Tartares. Chaque chapitre représente une étape, ou un niveau, dont certains se distinguent, par exemple celui qui relate la traversée des monts Oural, chapitre grandiose, tant par ses descriptions saisissantes que par les difficultés qui frappent à ce moment les personnages. Ceux-ci par ailleurs sont bien croqués : Michel Strogoff, dont le czar au début du roman donne une idée de tout ce qu’il incarne, la force, le courage, la bravoure, l’honneur, etc, ou encore les journalistes français et anglais Alcide Jolivet et Harry Blount, binôme tout en contraste, qui apporte humour et fraîcheur à une histoire non dépourvue de scènes poignantes et comportant quelques passages sombres. Un excellent Jules Verne, même si je ne peux pas vraiment comparer avec les autres romans, vu que celui-ci n’est que mon troisième. Mais ce que je peux dire c’est que je l’ai apprécié, voire savouré par instant.   

A propos de F.

Un lecteur qui vous invite à découvrir ses lectures, qui les partage et en parle avec vous.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Cometewaf |
Blogdeshojomanga |
Voulez-vous de mes nouvelles ? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Skarbnica ciekawych artykułów
| Fragrancedepoesie
| Jm168540