Mémoires / Autobiographie

Lettre à ma mère – Georges SIMENON

1038105-gfEn 1970, Simenon est appelé au chevet de sa mère. Huit jours durant, il reste auprès d’elle à l’hôpital. L’intensité du face-à-face, la force des regards et l’éloquence de leur mutisme lui inspireront ce livre.

Mon avis

Un livre court, d’une grande sobriété, à la Simenon, ni plus ni moins. On est loin de la démonstration sentimentale du Livre de ma mère d’Albert Cohen, plus méditerranéenne. Avec Simenon c’est plus froid, en apparence, plus distancé, au fond plus pudique, mais tout aussi chaud de cœur. Les souvenirs et les anecdotes qu’il fait resurgir du passé font de ce livre une oeuvre intimiste et humble (un peu troublante aussi) à l’image des personnages qu’il évoque, et de la vie ordinaire et laborieuse qu’ils mènent. Essayer de comprendre des gestes, des paroles, des regards, fouiller le passé pour en faire surgir l’énigme de sa mère, c’est ce que tente de faire Simenon durant les derniers jours qu’il passe auprès du chevet de la mourante. Les textes en fin de livre sont très intéressants eux aussi, il s’agit de notes personnelles de Simenon, prises au jour le jour, avant et pendant la publication de Lettre à ma mère, qui révèlent un personnage profondément humain, sensible et philosophe. 

A propos de F.

Un lecteur qui vous invite à découvrir ses lectures, qui les partage et en parle avec vous.

4 Réponses à “Lettre à ma mère – Georges SIMENON”

  1. Le 28 juillet 2017 à 18 h 39 min Jessica a répondu avec... #

    Je vois Simenon partout en ce moment dis donc. :-) Je n’ai jamais lu de Simenon…(honte à moi ahah)J’ai vu l’adaptation du chat récemment avec Gabin et Signoret, il est vraiment pas mal comme film. Du coup ça m’a donné envie de me lancer. Tu me conseilles lequel pour commencer?

    • Le 29 juillet 2017 à 11 h 35 min F. a répondu avec... #

      Je suis encore un néophyte en matière simenonienne mais je te conseillerais bien Les fiançailles de Monsieur Hyre que j’ai lu il n’y a pas longtemps et que j’ai beaucoup aimé, roman noir parfait ; ou pourquoi pas Le Chat, qui diffère assez du film sur certains points.

  2. Le 28 juillet 2017 à 21 h 34 min chloplume a répondu avec... #

    Je crois qu’aucun livre ne saurait rendre compte en totalité d’une relation entre un/e enfant et sa mère. Car chaque relation est différente. Et si d’ordinaire j’aime Camus, plus que Simenon, les extraits de ce roman que j’ai pu lire de ce roman me font aimer ce style faussement distant et pourtant si intense.

    Dernière publication sur Bienvenue chez Chlo Plume : Incarnatis T1 La Vénus d'Emerae : Le retour d'Ethelior - Marc Frachet

    • Le 29 juillet 2017 à 11 h 46 min F. a répondu avec... #

      Oui, Simenon a le don d’en dire beaucoup avec peu de mots. Son écriture est dépouillée, elle correspond à ses personnages et histoires.
      Par contre je parlais d’Albert Cohen… tu as peut-être mal lu ? Son livre m’avait retourné.

Ajouter votre réponse

Cometewaf |
Blogdeshojomanga |
Voulez-vous de mes nouvelles ? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Skarbnica ciekawych artykułów
| Fragrancedepoesie
| Jm168540